Fille de Paname – Bio et Bon ! Le Potager de Charlotte va vous épater.

Bio et Bon !

Si vous cherchez un restaurant aux produits locaux, de saison, bios, et à la cuisine ultra-saine mais avec pourtant beaucoup de gourmandise, Le Potager de Charlotte va vous épater.

Le Concept

Le Potager de Charlotte s’appelle ainsi en l’honneur de la mère des deux gérants du restaurant, Adrien et David. Ils ont tous les deux décidé d’ouvrir en 2015 un restaurant ayant pour objectif de redorer l’image du végétalisme. Cela en créant une cuisine gourmande, colorée, riche en saveurs et chaleureuse. Un défi qui peut paraître difficile à relever, sachant qu’en plus tout est fait maison, 100% végétal, le plus respectueux possible de l’environnement, pauvre en gras et sans gluten .

Nous avons pu tester la carte d’été dans ses derniers jours, et je ne vais pas laisser plus de suspense : c’est largement au dessus de toutes nos espérances !

Les plats

Comme nous sommes de véritables gourmandes, nous avons décidé de tester deux entrées, deux plats et deux desserts afin de pouvoir vous faire découvrir le meilleur !

Une des entrées emblématiques du restaurant sont les crêpes de riz et pois chiches fourrées de crème de cajou et fines herbes. Des crêpes vegan , dont l’absence d’oeuf les rend légères, l’aspect « pancake » est juste visuel, la texture est moelleuse et fondante. Le goût est indéfinissable mais le crémeux rend l’expérience gustative unique, le tout très léger en bouche . N’ayez aucune crainte à croquer dans ces crêpes à fois aériennes et rassasiantes.

La deuxième entrée est un avocat façon « œuf dur », proche du concept de l’œuf-mayo. L’avocat est parfaitement assaisonné, rempli d’une crème à la texture proche de la mayonnaise, et qui contient un ingrédient mystère rappelant l’aspect soufré des œufs. Un expérience surprenante qui encore une fois nous laisse repu mais à l’estomac disponible.

Arrivent ensuite les plats, qu’on espère à la fois savoureux et attrayant visuellement : C’est le cas ! les couleurs chatoyantes sont au rendez-vous et le fumet rappelle une cuisine simple et familiale , très méditerranéenne. De la « confort food » dans toute sa splendeur.

L’aubergine, grillée et farcie de petit épeautre et de pistaches grillées, arrosée de crème de sésame grillé et accompagnée de sumac, donne un mariage parfait entre les goûts familiers et régressifs. L’assemblage de toutes ces saveurs fortes, ainsi que de toutes ces différentes textures laissent coi. Il s’agit ici d’un plat à la personnalité unique, que vous ne retrouverez nulle par ailleurs.

Le deuxième plat est un dôme de riz sauvage entouré de crème de poivrons piquillos, le tout surmonté de tomates séchées, courgettes grillées, échalotes rôties au thym, une louche de pesto de roquette, des graines de tournesol torréfiées et une généreuse branche de basilic.

Les saveurs du sud, ouest et est, d’Espagne à l’Italie, nous régalent les papilles ! Quelle réussite que cette crème de poivrons qui ne masque pas les autres goûts, tout en restant la saveur dominante. Un plat réconfortant, à mi-chemin entre la soupe et le potée. Amateurs de saveurs provençales et de (bonne) ratatouille, foncez !

Parce que oui, avec cette cuisine pauvre en gras, on a encore de la place pour le dessert, nous avons commandé deux desserts encore une fois très personnels, aussi surprenants gustativement que dans leurs compositions, et dont on se souviendra longtemps.

D’abord, la crème au chocolat avec une chantilly de coco et ses noisettes torréfiées. La chantilly végétale est excellente, surpasse celles à base de lait de vache, mais la surprise dans cet entremet style « pudding » est l’origine de la « crème » : il s’agit tout simplement d’avocat ! Impossible de détecter l’origine sans le savoir mais après réflexion on reconnait l’onctuosité et même le goût, sans que cela porte préjudice au plaisir en bouche.

Le deuxième dessert est ce qu’on recherche dans les compositions de fruits rouges : un équilibre parfait entre acidité et douceur, entre l’humidité et le croquant, avec le taux de sucre parfait… et que de nombreux desserts conventionnels n’arrivent jamais à atteindre ! Ce dessert contient un coulis de rhubarbe, de la crème cajou à la vanille et des fraises et enfin, est parsemé d’un crumble amandes et sarrasin ainsi que d’un zeste de citron ! Peut-être la plus grande réussite du Potager de Charlotte !

Conclusion

Pour découvrir une cuisine raffinée, gourmande et hors du commun, vous ouvrez la bonne porte en venant au Potager de Charlotte. De surcroît, on est très bien accueilli, la nourriture est aussi bonne que belle, les saveurs à la fois familières et inédites. Les repas se dégustent… mais vous n’avez plus du tout faim en sortant et vous sentirez régénéré s avec toutes ces bons nutriments ingérés 😉


Publié par Hillel Poirel

LE POTAGER DE CHARLOTTE, RESTAURANT VEGAN